le solaire au balcon

Devenez « CITOYEN SOLAIRE »geranium       (Deutsch)

Placez un panneau solaire photovoltaïque sur votre balcon ou dans votre jardin et devenez producteur!

Ainsi vous économisez de l’argent par l’électricité en moins que vous achetez au fournisseur, vous faites un geste symbolique pour l’environnement et vous devenez des Hélio-citoyens. Vous donnez un message à vos voisins et au monde, un message d’espoir et d’engagement pour les énergies renouvelables. Et il y a urgence…!

C’est tellement simple !      

comment ca marcheAccrochez le panneau sur le bord du balcon et branchez son câble sur votre prise électrique la plus proche. Plug & Play! (Chaque contrat de bail ou règlement de copropriété a ses particularités. En cas de doute, il serait judicieux de vous renseigner! ). Livré « prêt à poser », c’est aussi simple que de remplacer un bac de géranium.

Une fois connecté à votre réseau, l’électricité produite peut faire fonctionner votre réfrigérateur, votre ordinateur ou recharger votre téléphone portable. (Auto consommation: explications) Quand vous êtes absent, si aucun appareil électrique ne fonctionne, vous injectez le courant solaire dans le réseau! Plus de détails

                                                                                                                Les balcons déjà installés en Suisse Romandele solaire au balcon

demoDémo de l’installation

 

 

 

Quelques chiffres:

Actuellement la puissance moyenne d’un module solaire vendu en Suisse, (module cristallin), est de 156 W/ m2 .

Une installation photovoltaïque de 100m2 située sur le plateau Suisse et placée de façon optimale fournit donc une moyenne de 100 x 156 x 1000 heures (ensoleillement moyen en Suisse par année) = 15600kWh/an

Pour remplacer la production des centrales nucléaires Suisses (23’000GW/an sans Mühleberg (chiffres de l’OFS ici)) il faudrait donc construire 147’435’000 m2 ou 147km2 de surface solaire.

Un terrain de foot représente 120m2, il faudrait donc en couvrir l’équivalent de 12’290.

En Suisse, actuellement il y a 3’899 terrains de foot.

L’empreinte écologique moyenne pour un Européen est de 5 hectares (10 terrains de foot). (université de Genève)